2017, une profession de foi

Des centaines de millions de voeux pour la bonne année seront proférés en ce mois de janvier, qu’on ait passé ou non un excellent réveillon, qu’on croit ou non aux résolutions de la nouvelle année, qu’on soit lassés par l’échange de ces quelques mots, souvent lâchés à contre-coeur, rendant nauséeux les anciens fêtards de la Saint-Sylvestre une fois le 15 janvier passé.

Si l’heure n’est pas encore aux accolades désabusées et aux voeux prononcés sans plus de spontanéité, les dernières heures de 2016 et les premières heures de 2017 ont été, pour beaucoup, vécues dans l’horreur. À Istanbul, à Bagdad, sur l’île de Tidung aussi, à 50 km au large de Jakarta. Pour beaucoup, le passage à la nouvelle année n’a pas été synonyme de renouveau, bien au contraire ; l’horreur, elle, est encore et bien là, déversant son fiel en continu sur des populations de plus en plus affaiblies par la bassesse des plus malfaisants d’entre nous.

SONY DSC
Arbre des voeux @ Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, Lyon – Fête des Lumières 2012 // CC BY-ND 2.0 Steffi Njoh Monny

Démarrer l’année en pleine conscience de ce que le monde peut porter de plus désastreux rappelle en nous la volonté, presque expiatoire, de se souvenir à chaque instant de toutes les merveilles dont regorgent nos quotidiens.

Fêter la bonne année, ce n’est pas seulement rêver d’accomplissement, de succès et de prospérité ; c’est aussi avoir conscience de la chance que l’on a d’être en vie, quand d’autres comptent les jours et les semaines. C’est pouvoir jouir d’être en bonne santé quand la maladie vient terrasser les meilleurs d’entre nous. C’est aussi pouvoir tenir son destin entre les mains, quand le poids de nos parcours ne vaut pas plus lourd que le machinal métro-boulot-dodo dont il peut être parfois si ardu de se défaire…

« Il y a dans la croyance (Fürwahrhalten) les trois degrés suivants : l’opinion (Meinen), la foi (Glauben) et la science (Wissen). Lorsque notre croyance est telle qu’elle existe non seulement pour nous, mais pour tout le monde, et que nous avons le droit de l’imposer aux autres, nous avons alors la science ou la certitude. Si la croyance n’est suffisante que pour nous, et que nous ne puissions l’imposer aux autres, c’est la foi ou la conviction. L’opinion est une croyance insuffisante et pour les autres et pour nous-mêmes. La science exclut l’opinion : ainsi dans les mathématiques il n’y a point d’opinion ; il faut savoir ou bien s’abstenir de tout jugement. Il en est de même des principes moraux : l’opinion que telle ou telle action est permise ne suffit pas, il faut savoir qu’elle l’est. La croyance produite par la raison spéculative n’a ni la faiblesse d’une opinion ni la force d’une certitude : c’est la foi ; telle est l’espèce de croyance que comporte la théologie naturelle. » Victor Cousin, Leçons sur la philosophie de Kant (1842)

En 2017, croire prend tout son sens. En soi, en son prochain ; en notre capacité à nous élever mutuellement, malgré nos différences et nos différends. Méfions-nous de ces opinions qui n’impliquent même pas ceux qui les donnent ! Engageons-nous, dans le respect de chacun, à défendre nos croyances, corps et âme, surtout si ces dernières nos exhortent à donner le meilleur de nous-mêmes.

N’ayons plus peur de croire et d’être jugés pour cela ! Car croire aujourd’hui, c’est se donner la chance d’espérer demain. Qui sait où nous serons en 2018, en 2019, en 2020 ? En tout état de cause, la réponse se joue maintenant.

Dans ces circonstances, émancipations vous souhaite, à toutes et à tous, une année riche, inspirante, bouleversante. Soyez libres !

Pour aller plus loin

[EN] Unlocking the Healing Power of You – National Geographic

[EN] Break The Sieges – The Syria Campaign

Publicités

Votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s